Programme complet du 7e congrès

Des tables-rondes, des intervenants prestigieux, des visites d’expositions, des moments conviviaux : découvrez tout ce que votre billet pour le congrès vous permet !

11, 12, 13 juillet 2022

Lundi 11 juillet après-midi

  • 16h : Visite des expositions du FRAC Provence-Alpes-Côte d'Azur :

Le Fonds Régional d'Art Contemporain Provence-Alpes-Côte d'Azur donne rendez-vous aux congressistes du CIPAC, le lundi 11 juillet 2022, à partir de 16h ! Au programme, la découverte de ses nouvelles expositions :

∗ "Radio Voz da Liberdade" de Angela Ferreira

∗ "Adelaïde" de Wilfrid Almendra

∗ "Le Geste de Phyllis" de Ramiro Guerreiro

∗ "Fireworks (Archives)" de Apichapong Weerasethakul

  • à partir de 18h30 : le FRAC vous offre un rafraichissement sur sa terrasse urbaine !

Mardi 12 juillet matin

  • 10h : Visite du CIRVA
  • 11h : Visite du CIRVA

Le Centre international de recherche sur le verre et les arts plastiques donne rendez-vous aux congressistes du CIPAC, le mardi 12 juillet 2022, pour deux visites en présence de Stanislas Colodiet, directeur.

Inscription obligatoire (jauge limitée à 15 personnes / visite)

Mardi 12 juillet après-midi

  • 14h : Accueil des congressistes, café
  • 15h : Ouverture du congrès
  • 16h : Quel avenir pour les politiques de soutien aux arts visuels ?

Alors que les élections présidentielle et législatives viennent d'avoir lieu, et que la culture a été largement absente des débats, il convient de s'interroger sur l'ambition des politiques de soutien à la création, les conditions du dialogue entre l’État et les collectivités, et l'engagement de chacun en faveur d'un plan de relance de l’activité du secteur des arts visuels.

Avec la participation de représentants de l'État, d'élus de collectivités territoriales et du Parlement

  • 18h30 : rafraichissement sur la terrasse du Palais du Pharo

Le CIPAC et l'ADAGP vous invitent à prendre un verre !

Mercredi 13 juillet matin

  • 9h : Accueil des congressistes, café
  • 10h : Observation, ressources : ce qui se joue au sein du collectif

Si la crise sanitaire a bousculé nos certitudes et a remis en cause nos modalités de fonctionnement et nos pratiques, elle a également interrogé une notion fondamentale pour l'équilibre et la vitalité des arts plastiques et visuels : l'action collective.
Cette crise a amplifié la précarité préexistante des artistes-auteurs et des professionnels, elle a également pu être le déclencheur d’initiatives positives, de volontés d'agir plus solidairement. Ces logiques de complémentarité et de coopérations apparues durant cette période de forte instabilité, recours nécessaire à la préservation de la vitalité d’une filière professionnelle, peuvent aujourd’hui constituer un point d’appui pour refonder les principes de son activité. Il convient aujourd’hui d’envisager le prolongement de ces dynamiques et de réfléchir à l’apport qu’elles peuvent avoir pour le futur autour des questions suivantes : quels moyens sont aujourd’hui collectivement mobilisés pour développer la connaissance de notre secteur, de son économie et de son emploi ? Les connaissances acquises participent-elles à la structuration de notre secteur ? Quelle responsabilité collective avons-nous pour conforter la pérennité et la qualité de l’emploi ?

Avec notamment : Julie Desmidt, Déléguée générale de la FRAAP – Fédération des réseaux et associations d’artistes plasticiens ; Muriel Enjalran, Directrice du FRAC Provence-Alpes-Côte d'Azur ; Marie-Anne Ferry-Fall, Directrice générale de l'ADAGP ; Florence Marqueyrol, représentante de BLA! ; Catherine Texier, co-présidente du réseau Astre et Vice-présidente du CIPAC

Modération : Geneviève Meley-Othoniel, Ex conseillère scientifique Art et culture pour le HCERES

  • 12h : Cocktail déjeunatoire face à la mer, sur la terrasse du Palais du Pharo…

Mercredi 13 juillet après-midi

  • 14h : Faire mieux, faire autrement, faire moins : comment les crises font évoluer nos pratiques professionnelles

La période actuelle est marquée par des débats prégnants sur la responsabilité des professionnels des arts visuels et sur leur rapport au travail. Les conséquences de la situation d'urgence que nous avons connue ont rendu d'autant plus nécessaires les réflexions partagées sur les questions de responsabilité que les organisations de notre champ professionnel ont aussi bien vis-à-vis de leurs équipes que de la société et de leur territoire.
Cette table ronde s'emploiera à interroger le regard que nous portons sur nos pratiques professionnelles et sur la manière d'en apprécier les résultats et d'en faire évoluer les cadres. Au-delà des logiques quantitatives, comment faire mieux en plaçant la recherche de la qualité et de la durabilité de nos actions au centre de nos démarches ?

Avec notamment : Élise Fosset, Chargée de mission de l'ARACT Ile-de-France ; Émeline Jarret, Enseignante-chercheuse, Maîtresse de conférences à l’université Rennes 2 ; Katerine Louineau, artiste, représentante du Comité Pluridisciplinaire des Artistes-Auteurs et des Artistes-Autrices ; Claire Migraine, Fondatrice et directrice aristique de thankyouforcoming, médiatrice Nouveaux Commanditaires ; Marianne Mispelaëre, artiste ; Carole Le Rendu-Lizée, Directrice générale de l'ITEMM, professeure Associée en Management des Ressources Humaines à Audencia Business School

Modération : Estelle Nabeyrat, Commissaire d'exposition et critique d'art indépendante

  • 16h : Pour une évaluation des politiques et des actions de soutien aux mobilités internationales

Le secteur des arts visuels français ne peut être regardé sans prendre en considération son inscription dans un contexte international. En effet, la circulation des artistes et de leurs créations, les coopérations qui s'établissent au-delà des frontières entre institutions, lieux de diffusion, de résidence et galeries créent des échanges nécessaires à la richesse de la scène française. Le contexte sanitaire que nous connaissons depuis deux ans, marqué par de nouvelles contraintes, engage plus que jamais à interroger l'action des professionnels et les politiques publiques mises en place pour soutenir ces échanges internationaux.
Les initiatives dirigées vers l'international dans le domaine des arts visuels sont particulièrement nombreuses et portées par une diversité d'opérateurs (publics, privés, associatifs...).
Cette table ronde tentera d'en évaluer les effets à travers les questions suivantes : quelles conséquences les mobilités internationales produisent-elles sur la carrière des artistes ? Comment la diversité et la multiplicité des actions et dispositifs existants servent-elles un intérêt partagé par tous ?

Avec notamment : Marie-Cécile Burnichon, Directrice adjointe Direction création artistique et industries culturelles à l’Institut français ; Philippe Joppin, fondateur de la galerie High Art, Paris & Arles ; Samir Laghouati-Rashwan, artiste ; Marie le Sourd, Secrétaire générale de On the Move ; Ronald Reyes Sevilla, artiste, Fondateur et co-directeur de Dos Mares

Modération : Cédric Aurelle, Commissaire d'exposition et critique d'art

  • 18h : Clôture du congrès

Mercredi 13 juillet début de soirée

(Programme détaillé à venir…)

  • La Friche Belle de Mai vous offre un rafraichissement sur le Belvédère en présence de Alban Corbier-Labasse, son Directeur général

Le 7e congrès du CIPAC bénéficie du soutien du ministère de la Culture, de la Région Sud-Provence-Alpes-Côte d'Azur et de l'ADAGP.

Programme complet du 7e congrès
Programme complet du 7e congrès
Programme complet du 7e congrès
Programme complet du 7e congrès